Assurance vie : Les différents supports d’investissement pour faire fructifier votre capital

Sep 25, 2023 | Placements

L’assurance vie offre bien plus qu’une simple protection financière. Elle constitue un véritable outil d’investissement offrant des possibilités variées pour faire travailler votre argent. Dans les prochaines sections, nous explorerons les principales options d’investissement telles que les fonds en euros, les unités de compte, les actions, les obligations et l’immobilier.

L’objectif de cet article est de vous présenter ces différentes options de manière claire et accessible, en évitant le jargon technique.

L’assurance vie est un contrat qui associe à la fois une assurance et une épargne. En échange de cotisations régulières ou ponctuelles, l’assureur fait fructifier un capital et s’engage à verser des sommes d’argent en cas d’événements liés à l’assuré. Ces événements peuvent être le décès de l’assuré, où l’argent est versé au bénéficiaire désigné, ou la survie de l’assuré à la fin du contrat, où l’argent est reversé à l’assuré lui-même.

Les sommes d’argent peuvent être versées en une seule fois sous forme de capital, ou sous forme de rente à des échéances régulières. Le montant versé dépend des cotisations ou primes versées pendant la durée du contrat, après déduction des frais de gestion.

Lors de la souscription d’une assurance vie, vous pouvez choisir les personnes qui recevront les fonds en cas de décès (bénéficiaire). Il peut s’agir de votre conjoint(e), de vos enfants ou d’autres personnes de votre choix. Cette désignation garantit que vos proches seront financièrement protégés en votre absence.

En plus de la protection financière en cas de décès, l’assurance vie peut offrir des garanties supplémentaires. Par exemple, vous pouvez choisir une garantie décès accidentel qui prévoit un versement supplémentaire en cas de décès dû à un accident. Il existe également des options de garantie décès/invalidité qui offrent une protection en cas d’invalidité totale et permanente, vous permettant de maintenir votre niveau de vie même dans des situations difficiles.

Il faut ainsi retenir que l’assurance vie présente des avantages fiscaux attractifs. En France, ces produits d’assurance vie bénéficient d’un traitement fiscal favorable, tels que des exonérations d’impôts sur les interêts ou des réductions d’impôts via des abattements en matière de droits de succession. 

Les fonds en euros

Les fonds en euros de l’assurance vie sont souvent privilégiés par ceux qui recherchent la sécurité et la stabilité dans leurs investissements. Ces fonds offrent des rendements attractifs tout en protégeant votre capital de manière « totale » ou partielle.

Les fonds en euros sont des compartiments spécifiques proposés par les compagnies d’assurance. Ils investissent principalement dans des obligations d’État, des obligations d’entreprise et d’autres placements sécurisés. Leur nature prudente les rend moins sujets aux fluctuations du marché par rapport à des investissements plus risqués comme les actions.

La principale caractéristique des fonds en euros est la garantie en capital. Votre investissement est protégé, ce qui en fait une option attrayante pour ceux qui cherchent à minimiser les risques. Même en période de volatilité économique, votre capital initial est préservé.

En termes de rendement, les fonds en euros offrent des performances solides et régulières. Chaque année, les compagnies d’assurance attribuent une participation aux bénéfices aux souscripteurs de ces fonds, ce qui se traduit par des intérêts ajoutés à votre investissement initial. Les taux de rendement varient d’une compagnie d’assurance à l’autre, mais ils sont généralement plus élevés que les taux d’intérêt des produits d’épargne traditionnels.

Il est important de noter que les fonds en euros peuvent comporter des frais de gestion qui réduisent les rendements obtenus. Il est essentiel de bien comprendre ces frais et de les prendre en compte lors de l’évaluation de la rentabilité de votre investissement.

Les unités de compte

Lorsque vous envisagez d’investir dans une assurance vie, vous avez souvent le choix entre différentes options d’investissement, comme les unités de compte. Les unités de compte offrent une opportunité intéressante d’explorer de nouvelles voies de croissance pour votre argent.

Mais qu’est-ce qu’une unité de compte ? Eh bien, pensez-y comme une petite part d’un fonds d’investissement. Lorsque vous investissez dans des unités de compte, votre argent est regroupé avec celui d’autres investisseurs et utilisé pour acheter des actions, des obligations ou d’autres actifs. 

Les unités de compte présentent l’avantage de permettre une diversification de vos investissements. Au lieu de concentrer tous vos actifs dans une seule catégorie, vous avez la possibilité de répartir votre capital sur différents types d’actifs, comme des actions d’entreprises, des obligations gouvernementales ou même des matières premières.

Cette diversification a pour effet de réduire les risques tout en vous offrant la chance de profiter de diverses opportunités de croissance. Vous pouvez ainsi investir dans des secteurs tels que la technologie, les énergies renouvelables, les soins de santé ou les marchés émergents, qui sont souvent en expansion et peuvent offrir un potentiel de croissance supérieur à celui des placements conventionnels.

Il est important de garder à l’esprit que les unités de compte peuvent fluctuer en valeur, car elles dépendent des performances des actifs sous-jacents. Cependant, si vous avez un horizon d’investissement à long terme, ces fluctuations à court terme peuvent être atténuées. Vous pouvez profiter des cycles économiques et permettre à votre argent de croître sur le long terme.

Il est également essentiel de comprendre les frais associés aux unités de compte. Les fonds d’investissement facturent généralement des frais de gestion et des frais de transaction. Assurez-vous de bien étudier ces frais et de comprendre comment ils peuvent affecter vos rendements.

Bon à savoir : 55% des Français ont déjà souscrit à une assurance vie, l’entrée se produit généralement après l’âge de 25 ans.

Les modes de gestion : Gestion pilotée ou gestion libre

Lorsque vous souscrivez une assurance vie, vous avez le choix entre deux principaux modes de gestion : la gestion libre et la gestion pilotée. Ces deux approches offrent des options différentes pour la gestion de votre épargne et vous permettent de trouver celle qui correspond le mieux à vos besoins et à votre profil d’investisseur.

La gestion libre : il s’agit d’un mode qui vous donne un contrôle total sur vos investissements. Vous pouvez choisir vous-même les supports d’investissement dans lesquels vous souhaitez placer votre épargne, parmi une large gamme d’options proposées par la compagnie d’assurance. Cela vous offre une grande flexibilité et vous permet de personnaliser votre portefeuille en fonction de vos préférences et de votre expertise en matière de placements. Que vous soyez intéressé par les actions, les obligations, les fonds communs de placement ou d’autres types d’actifs, la gestion libre vous permet de construire un portefeuille sur mesure. Toutefois, il est important de noter que la gestion libre requiert une certaine connaissance des marchés financiers et des produits d’investissement, car vous êtes seul responsable des décisions d’investissement et de leur suivi.

La gestion pilotée, également appelée gestion sous mandat : Il s’agit d’une approche où vous confiez la gestion de votre assurance vie à des experts. Vous déléguez ainsi la prise de décisions d’investissement à des professionnels qui gèrent votre portefeuille selon une stratégie prédéfinie. Les experts financiers tiennent compte de vos objectifs, de votre profil de risque et de l’évolution des marchés pour prendre les décisions d’investissement en votre nom. La gestion pilotée offre l’avantage de bénéficier de l’expertise des professionnels, qui suivent les marchés de près et ajustent votre portefeuille en conséquence. Cela peut être particulièrement intéressant si vous n’avez pas le temps, les connaissances ou l’intérêt pour gérer vous-même vos investissements. Vous pouvez ainsi vous concentrer sur d’autres aspects de votre vie financière tout en ayant la certitude que votre portefeuille est entre les mains d’experts.

Il est important de noter que les frais associés à la gestion libre et à la gestion pilotée peuvent varier. La gestion libre peut engendrer des coûts de transactions additionnels, car elle vous impose de prendre en charge la sélection et le suivi de vos investissements. En revanche, la gestion pilotée peut entraîner des frais de gestion plus élevés, car vous bénéficiez de l’expertise des professionnels. Il est donc essentiel de comparer les frais et de prendre en compte vos besoins et vos préférences avant de choisir entre ces deux modes de gestion.

Frais et charges en assurance vie

Les frais et charges associés à l’assurance vie comprennent plusieurs éléments importants à prendre en considération. Tout d’abord, les frais d’entrée, qui sont prélevés lors de la souscription du contrat et représentent un pourcentage de l’investissement initial. Il est essentiel de noter que certains contrats n’imposent pas de frais d’entrée, il est donc recommandé de comparer les différentes options disponibles.

Ensuite, il y a les frais de gestion, qui sont prélevés chaque année en pourcentage de la valeur de l’investissement. Ces frais couvrent les coûts liés à la gestion des actifs, à l’administration du contrat et aux services fournis par la compagnie d’assurance. Il est important de noter que les frais de gestion peuvent varier d’un contrat à l’autre, il est donc conseillé de les examiner attentivement avant de prendre une décision.

Les frais de sortie sont également à prendre en compte, car ils peuvent être prélevés si vous souhaitez retirer tout ou partie de votre investissement avant la fin du contrat. Ces frais sont généralement calculés en pourcentage du montant retiré et peuvent diminuer au fil du temps. Il est crucial de comprendre ces frais, car ils peuvent influencer vos rendements potentiels.

De plus, il convient de mentionner les frais de gestion des fonds sous-jacents. Lorsque vous investissez dans une assurance vie, votre argent est généralement placé dans des fonds d’investissement qui peuvent comporter leurs propres frais de gestion. Ces frais varient en fonction des fonds choisis, il est donc recommandé de consulter les informations détaillées disponibles dans les prospectus des fonds.

Enfin, les frais d’assurance proprement dits doivent être pris en compte. L’assurance vie comprend une composante d’assurance qui garantit le versement d’un capital décès en cas de décès de l’assuré. Ces frais d’assurance sont généralement basés sur des critères tels que l’âge, le sexe, l’état de santé et le montant assuré. Il est par conséquent essentiel de comprendre comment ces frais sont calculés et de les prendre en considération lors de la souscription d’une assurance vie.

BONUS : les avantages et inconvénients

LES AVANTAGES ✅LES INCONVENIENTS ❌
Avantage fiscal : exonération possible pour la transmission de son patrimoine.Liquidité limitée : il peut y avoir des frais ou des conditions spécifiques pour effectuer des rachats partiels ou totaux de votre épargne.
Diversification : l’assurance vie permet d’investir dans une variété d’actifs, ce qui réduit le risque global du portefeuille, grace à sa diversification. Rendements modérés : ils peuvent être influencés par les taux d’intérêt et d’autres facteurs économiques, ce qui peut limiter le potentiel de croissance.
Souplesse : les contrats offrent généralement une grande flexibilité en termes de versements et de retraits. Frais et charges : les frais peuvent réduire la performance globale de votre portefeuille.
Protection du capital : les fonds en euros, disponibles dans les contrats d’assurance vie, offrent une garantie en capital. Contraintes contractuelles : certaines restrictions peuvent s’appliquer (rachats, rentes...) ce qui peut limiter votre flexibilité.

Quel est votre email ?

Rendez-vous dans votre boite mail 🎁

Quel est votre email ?

Rendez-vous dans votre boite mail 🎁