Comment investir dans les actions à dividendes ? Le guide complet

Nov 15, 2023 | Bourse

Investir dans les actions à dividendes est une stratégie populaire et éprouvée qui offre la possibilité de générer un revenu régulier tout en participant à la croissance potentielle du cours de l’action.

Une action à dividende est une forme d’investissement où les entreprises distribuent une partie de leurs bénéfices sous forme de dividendes aux actionnaires. Lorsqu’une société réalise des bénéfices, elle peut choisir de les réinvestir dans l’entreprise ou de les distribuer à ses actionnaires. Les dividendes sont généralement versés en espèces, mais ils peuvent également prendre la forme d’actions supplémentaires ou d’autres formes de rémunération.

Le mécanisme de distribution des dividendes repose sur une décision prise par le conseil d’administration de l’entreprise, qui détermine le montant à distribuer et la fréquence des versements. 

Ils sont souvent considérés comme un moyen de récompenser les actionnaires pour leur investissement dans l’entreprise. Pour les investisseurs, les dividendes peuvent représenter un flux de revenus régulier qui peut contribuer à la stabilité et à la croissance de leur portefeuille.

Pourquoi investir dans les actions à dividendes ?

Investir dans les actions à dividendes peut répondre à plusieurs objectifs financiers :

▪️ Croissance du capital à long terme : Bien que l’accent soit mis sur les dividendes, les actions à dividendes peuvent également offrir un potentiel de croissance du capital. Les entreprises qui versent des dividendes réguliers peuvent voir leur valeur boursière augmenter avec le temps, offrant ainsi en plus du versement de dividendes, une potentiel plus value en cas de revente des ses actions.

▪️ Surperformer le marché : Comme le démontre ce graphique, les actions à dividendes arrivent en tête avec un gain de 7.517%. Suivent l’immobilier à Paris (+ 4.353%), l’assurance vie en euros(+3.445%), l’or (+3.066%), les Sicav monétaires (+ 1.838%) et le Livret A (+ 620%). L’inflation sur la période a été de 729%.

▪️ Revenus réguliers : Les actions à dividendes offrent la possibilité de générer des revenus fréquents. Les dividendes sont versés aux actionnaires à des intervalles réguliers, (cela peut être tous les mois, chaque trimestre ou chaque semestre par exemple) ce qui vous permet en tant qu’investisseurs de recevoir un flux de trésorerie plutôt stable, mais également prévisible via le calendrier des dividendes des entreprises.

Ce système de versement de dividendes peut être particulièrement avantageux pour ceux qui dépendent des revenus de leurs investissements pour couvrir leurs dépenses courantes, tels que les retraités, par exemple.

▪️ Potentiel de croissance des dividendes : Certaines entreprises ont une politique de croissance des dividendes, ce qui signifie qu’elles augmentent régulièrement le montant des dividendes versés aux actionnaires. Investir dans ces entreprises peut offrir aux investisseurs la possibilité de bénéficier d’une augmentation progressive des revenus au fil du temps.  

Bon à savoir : Certaines entreprises considérées comme « solides » ont augmenté leurs dividendes de manière constante pendant plus de 25 ans. Ces actions sont communément appelées « Aristocrates Dividendes ». Certains investisseurs choisissent de se concentrer exclusivement sur cette approche stratégique et investissent uniquement dans ces aristocrates dividendes.

▪️ Diversification du portefeuille : Intégrer des actions à dividendes dans un portefeuille vous offre une liberté de choix pour diversifier vos investissements. En permettant d’investir dans différents secteurs boursiers, cette approche réduit le risque lié à la dépendance envers une seule entreprise ou un secteur spécifique. En effet, cela offre une plus grande flexibilité pour répartir les placements de manière équilibrée, ce qui contribue à une gestion plus prudente des risques et à la préservation du capital.

▪️ Protection contre l’inflation : Contrairement à de nombreux placements fixes, tels que les obligations, les dividendes peuvent augmenter au fil du temps, ce qui permet aux investisseurs de maintenir leur pouvoir d’achat. Les entreprises qui ont la capacité d’augmenter régulièrement leurs dividendes peuvent aider à compenser l’impact de la hausse des prix en fournissant des revenus qui augmentent au moins au même rythme que le coût de la vie.

▪️ Investissement passif : L’investissement dans les actions à dividendes est une approche d’investissement passif qui met l’accent sur la détention à long terme d’actions d’entreprises solides. Les investisseurs adoptent une stratégie de « buy and hold », évitant ainsi les décisions basées sur le timing du marché. Cette approche offre des revenus réguliers grâce aux dividendes, sans nécessiter une gestion active constante.

Quels sont les critères de sélection des actions à dividendes ?

La sélection judicieuse des actions à dividendes est essentielle pour les investisseurs qui cherchent à faire fructifier leur capital et à construire un portefeuille solide. Voici quelques critères importants à prendre en compte lors de la sélection des actions à dividendes :

1️⃣ Le Bénéfice par action (BPA) 

Le BPA est calculé en divisant le bénéfice net de l’entreprise par le nombre d’actions disponibles à la fin de la période, selon la formule précise suivante :

Bénéfice par action = (bénéfice net – dividendes sur actions privilégiées) / Actions ordinaires en circulation à la fin de la période.

Ces données sont présentes dans le bilan et le compte de résultat de l’entreprise évaluée. Si le nombre d’actions en circulation varie au cours de la période, on peut également utiliser le nombre moyen pondéré d’actions pour effectuer le calcul. Ce ratio est une exigence obligatoire dans les états financiers des entreprises cotées conformément aux normes IFRS.

2️⃣ La valeur intrinsèque et le PER (Price Earnings Ratio) 

La valeur intrinsèque et le PER sont des outils pour déterminer le bon moment d’acheter une action plutôt que d’évaluer la santé financière de l’entreprise. La valeur intrinsèque représente la véritable valeur de l’entreprise, comparée à sa capitalisation boursière actuelle, pour voir si le marché surestime ou sous-estime l’entreprise.

Le PER, Price Earnings Ratio, mesure si le marché évalue correctement l’entreprise en se basant sur ses résultats. Il est préférable d’acheter une action avec un PER actuel inférieur à sa moyenne des 5 dernières années, et de le comparer au PER du secteur pour évaluer sa position par rapport à ses concurrents.

Un PER élevé peut indiquer une surestimation du marché par rapport aux performances réelles de l’entreprise. En considérant ces indicateurs, les investisseurs peuvent évaluer si le prix de l’action est avantageux, bien que leur utilisation dépende du secteur d’activité de l’entreprise et de ses particularités.

3️⃣ L’évolution des dividendes

Lorsqu’on choisit des actions à dividendes, l’évolution du montant des dividendes versés est un critère essentiel. Les investisseurs cherchent un rendement stable, évitant toute diminution au fil du temps. Idéalement, ils privilégient les entreprises ayant réussi à accroître leurs dividendes chaque année au cours des deux dernières décennies. Cette constante augmentation assure une croissance continue du montant des dividendes, offrant ainsi une meilleure rentabilité progressive aux investisseurs. Opter pour des entreprises avec une solide trajectoire de dividendes en hausse assure un revenu plus fiable et croissant à long terme, renforçant la confiance dans l’investissement et permettant d’atteindre les objectifs financiers à long terme. Une analyse prudente de l’évolution des dividendes aide à sélectionner les actions appropriées pour un portefeuille durable et prospère.

4️⃣ Le rendement du dividende (dividend yield)

Lorsqu’on investit dans des actions à dividende, on recherche souvent des rendements élevés. Le rendement du dividende, ou « dividend yield », est le ratio entre le dividende perçu par l’actionnaire et le prix de l’action. Un rendement élevé peut indiquer des risques financiers plus élevés, et il est crucial de se demander si l’entreprise pourra maintenir ces dividendes sur le long terme.

Cependant, un rendement fort ne signifie pas automatiquement une mauvaise santé financière. Pendant une récession ou une crise, il est possible d’acquérir des actifs de qualité à prix réduit, ce qui augmente temporairement le rendement du dividende.

Lors de l’investissement, il est primordial d’évaluer le rendement du dividende en tenant compte d’autres facteurs tels que la solidité financière de l’entreprise, sa capacité à générer des bénéfices durables et sa politique de dividendes. Une analyse approfondie aide à prendre des décisions éclairées pour construire un portefeuille équilibré, aligné sur les objectifs financiers.

5️⃣ Le chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires correspond au montant total des ventes de produits ou de services réalisé par une entreprise. Analyser son évolution sur une période de 5 ans permet de jauger sa capacité commerciale. Une évolution constante est préférable à une diminution, qui peut traduire une perte de vitesse. Si les ventes baissent, il est crucial d’en comprendre la raison : crise générale ou spécifique au secteur d’activité ? Si ce n’est pas le cas et que le chiffre d’affaires diminue chaque année, l’attractivité, le modèle économique ou le produit de l’entreprise pourraient être remis en question. L’apparition de nouveaux concurrents peut également jouer un rôle. L’objectif est de déterminer si l’entreprise traverse une mauvaise passe et s’adapte, ou si son attractivité et sa réputation sont remises en doute. Cette analyse éclaire sur la santé et la viabilité de l’entreprise.

6️⃣ Le résultat net

Le résultat net est essentiel à évaluer, représentant la différence entre les revenus et toutes les charges de l’entreprise, reflétant ainsi sa rentabilité. Sur 5 ans, une évolution positive et constante du résultat net est préférable. Cependant, des difficultés sur certaines années nécessitent une analyse approfondie des états financiers.

Il faut comprendre les raisons possibles de ces variations : une baisse du chiffre d’affaires sur une année, une augmentation des charges courantes avec ses raisons, des impôts inhabituellement élevés, ou des acquisitions d’autres sociétés ou le développement de nouveaux produits.

Ces facteurs peuvent influencer le résultat net et requièrent une évaluation minutieuse de leur impact sur la rentabilité de l’entreprise. Une vue d’ensemble permettra ainsi de mieux appréhender la performance financière globale de l’entreprise sur la période concernée. En surveillant l’évolution du chiffre d’affaires et du résultat net, les investisseurs et les parties prenantes peuvent mieux comprendre la santé financière de l’entreprise et prendre des décisions éclairées.

Comment percevoir des dividendes ?

Lorsque les entreprises décident de distribuer des dividendes, elles offrent généralement deux options aux actionnaires. La première méthode est le versement en espèces, où les dividendes sont versés directement aux actionnaires sous forme d’argent liquide. Les actionnaires peuvent recevoir les paiements sur leur compte bancaire ou par le biais d’autres méthodes de transfert d’argent.

La deuxième méthode est le réinvestissement des dividendes. Certaines entreprises proposent un programme de réinvestissement des dividendes (PRD), permettant aux actionnaires d’opter pour le réinvestissement automatique des dividendes dans l’achat d’actions supplémentaires de la société émettrice. Cela leur permet de multiplier leur participation dans l’entreprise au fil du temps, sans avoir à recevoir les dividendes en espèces.

Calendrier de versement des dividendes

Les entreprises émettrices d’actions à dividendes suivent généralement un calendrier de versement des dividendes. Ce calendrier indique les dates clés pour les actionnaires :

  • Date de déclaration : L’entreprise annonce officiellement son intention de verser un dividende à une date donnée. Elle détermine également la date d’enregistrement.
  • Date d’enregistrement : Pour être éligible à recevoir les dividendes, les actionnaires doivent être enregistrés dans les registres de l’entreprise à une date précise. Les actions doivent être détenues avant cette date pour être admissibles.
  • Date de paiement : C’est la date à laquelle les dividendes sont effectivement versés aux actionnaires éligibles. Le paiement peut prendre quelques jours ou quelques semaines après la date d’enregistrement.

Il est important de consulter les annonces officielles et les documents d’information des entreprises pour connaître les détails spécifiques du calendrier de versement des dividendes.

Quelle est la fiscalité des dividendes en France ?

La fiscalité des dividendes dépend de l’enveloppe dans laquelle les actions générant ces dividendes sont détenues. Dans le cas d’un Plan d’Épargne en Actions (PEA) de plus de 5 ans, la fiscalité est avantageuse. Seuls les prélèvements sociaux (17,20 % en 2023) sont dus, à condition que les sommes ne sortent pas du PEA. Si l’argent est conservé sur le compte-espèce du PEA ou réinvesti dans d’autres actions, aucun impôt n’est à payer. La taxation s’applique uniquement lorsque l’argent quitte le PEA.

Si les actions générant des dividendes sont détenues sur un compte-titres, la fiscalité des revenus du capital s’applique. Depuis la loi de finances 2018, le contribuable a le choix entre deux options : la flat tax ou prélèvement forfaitaire unique (PFU) à 30 %, qui regroupe l’imposition à 12,80 % et les prélèvements sociaux à 17,20 %, ou le barème progressif de l’impôt sur le revenu, en plus des prélèvements sociaux de 17,20 %. Le choix entre ces deux options dépend des revenus du foyer fiscal et de sa tranche marginale d’imposition. Les revenus plus faibles peuvent opter pour le barème progressif de l’impôt sur le revenu, tandis que les revenus plus élevés peuvent préférer la Flat Tax.

Il est important de noter que la Flat Tax est le régime d’imposition par défaut. Si vous souhaitez être imposé selon le barème progressif de l’impôt sur le revenu, assurez-vous de spécifier votre choix lors de la déclaration de vos revenus provenant des dividendes.

Compte-titres ordinaire (CTO)Plan épargne actions (PEA)
Plafond de versementsAucun150K€ de versement
Nombre par personneIllimité1
RetraitsLibresTout retrait avant 5 ans entraine la fermeture du compte
Conditions d'éligibilitéÊtre une personne physique, morale, majeur ou mineurÊtre une personne physique et majeur et résider fiscalement en France
FiscalitéPFU 30 % ou
barème de l’IR
Exonération d'impôts après 5 ans
(mais prélèvements sociaux de 17,2%)

Imposition des dividendes : comment déclarer ses dividendes ?

Pour déclarer vos dividendes en tant que résident français, vous devez vous référer à l’imprimé 2042 de la déclaration de revenus, plus précisément à la case 2DC du cadre « Revenus des valeurs et capitaux mobiliers ». Vérifiez les montants pré-remplis par l’administration fiscale en utilisant les informations fournies par votre courtier ou votre banque, et corrigez-les si nécessaire. Vous pouvez également vous appuyer sur l’Imprimé Fiscal Unique (IFU) envoyé par votre intermédiaire financier en début d’année.

Il est essentiel de noter que le montant à indiquer dans ces cases correspond aux dividendes versés par la société émettrice des actions que vous détenez, et non au montant effectivement perçu, car ce dernier a déjà été soumis aux prélèvements sociaux.

Pour le calcul de la CSG déductible des revenus de l’année suivante, assurez-vous que le montant indiqué en case 2DC est également reporté en case 2BH. En remplissant cette case, vous excluez les dividendes de la base de calcul des prélèvements sociaux, car ils ont déjà été soumis à une retenue à la source.

En ce qui concerne les frais liés à la détention d’actions tels que les droits de garde, ils doivent être indiqués dans la case 2CA afin d’être automatiquement déduits.

Si vous souhaitez opter pour l’imposition au barème progressif et bénéficier d’un abattement de 40%, cochez la case 2OP qui indique : « Vous optez pour l’imposition au barème de l’ensemble de vos revenus de capitaux mobiliers et de vos gains de cession de valeurs mobilières ».

Les dividendes versés par une entreprise, soumis à l’Impôt sur les Sociétés et dont le siège social est domicilié en Union Européenne (UE) ou dans un pays régi par une convention avec l’UE, doivent être déclarés dans le formulaire 2042, spécifiquement dans la case 2DC intitulée « Revenus des actions et parts ».

Il est important de noter que le montant à indiquer correspond aux dividendes bruts que vous avez réellement reçus de l’entreprise. Ne déduisez pas les prélèvements opérés à la source de ce montant. En général, cette case est pré-remplie par l’administration fiscale qui obtient les informations auprès de votre banque pour déterminer ce montant. Cependant, il est recommandé de vérifier l’exactitude de ces informations. Vous pouvez trouver le montant correct sur l’Imprimé Fiscal Unique (IFU) que votre banque est tenue de vous fournir.

N'oubliez pas les crédits d'impôt

 

En cas de non-demande de dispense d’acompte, les revenus provenant d’actions et de parts déclarés sur la ligne 2DC ont généralement subi un prélèvement forfaitaire non libératoire de 12,8% au moment de leur versement. Le montant de ce prélèvement déjà payé, qui peut être récupéré en cas de trop-payé, est mentionné sur la ligne 2CK. Il est important de le vérifier en utilisant l’IFU (Informations Fiscales par l’Usager) et de le corriger si nécessaire.

Les dividendes reçus des sociétés étrangères mentionnées précédemment doivent également être déclarés sur la ligne 2DC. Ils sont accompagnés d’un « crédit d’impôt sur valeurs étrangères » afin d’éviter une double imposition sur les revenus étrangers. Ce crédit d’impôt, indiqué dans votre IFU, doit être inscrit sur la case 2AB.

Enfin, si vous percevez des revenus venant de l’étranger, il est nécessaire de remplir le formulaire 2047 qui concerne les « revenus de source étrangère » ainsi que les « revenus encaissés à l’étranger ».

Comment trouver les sociétés qui rémunèrent leurs actionnaires ?

La recherche des sociétés nécessite une évaluation approfondie et une analyse continue. La combinaison de différentes sources d’informations et de stratégies de recherche peut vous aider à trouver des opportunités intéressantes dans des sociétés offrant des rendements attractifs sous forme de dividendes.

Voici quelques astuces

✔️ Recherche et analyse des entreprises : Effectuez des recherches approfondies sur les entreprises qui vous intéressent. Étudiez leurs états financiers, leurs rapports annuels et leurs communiqués de presse pour connaître leur politique de distribution de dividendes. Analysez leur historique de versement de dividendes, leur rendement du dividende et leur croissance des dividendes au fil du temps. Vous pouvez également consulter les sites internet des sociétés pour obtenir des informations supplémentaires.

✔️ Indices boursiers spécialisés : Certains indices boursiers sont spécifiquement conçus pour suivre les performances des sociétés à dividendes élevés. Par exemple, l’indice Dividend Aristocrats regroupe des sociétés ayant une histoire de dividendes croissants sur une période prolongée. L’examen de ces indices peut vous aider à identifier des sociétés qui ont une solide politique de distribution de dividendes.

✔️ Écrans et filtres financiers : Utilisez des outils de filtrage financiers disponibles sur les plateformes de trading en ligne ou d’autres sources d’informations financières. Ces outils vous permettent de spécifier des critères tels que le rendement du dividende, la croissance des dividendes, la capitalisation boursière, etc.

✔️ Analystes financiers et rapports de recherche : Suivez les recommandations et les rapports d’analystes financiers qui couvrent les actions. Ces professionnels effectuent des analyses approfondies des sociétés et fournissent des perspectives sur leurs perspectives de dividendes. Leurs rapports peuvent être consultés via des plateformes de trading en ligne, des services de recherche financière ou des maisons de courtage.

✔️ Communauté des investisseurs : Engagez-vous avec d’autres investisseurs, que ce soit en ligne ou dans des clubs d’investissement locaux. Partager des idées, des conseils et des recommandations peut être précieux pour découvrir de nouvelles sociétés qui rémunèrent bien leurs actionnaires.

Zone Bourse est une plateforme financière en ligne qui fournit des informations, analyses, cotations et actualités sur les marchés boursiers et les investissements, permettant aux investisseurs de suivre et de comprendre les évolutions du marché.

Qui peut acheter des actions à dividendes ?

Les actions à dividendes sont disponibles à l’achat pour tout investisseur, qu’il s’agisse d’individus, de sociétés ou de fonds d’investissement. Vous pouvez acheter ces actions via un courtier en ligne ou en utilisant une plateforme de trading.

Y a-t-il des risques associés aux actions à dividendes ?

Oui, il y a des risques associés aux actions à dividendes. Si une entreprise traverse des difficultés financières, elle peut réduire ou même supprimer ses dividendes. De plus, le cours de l’action peut fluctuer en fonction des conditions du marché et des performances de l’entreprise. Il est donc important de diversifier ses investissements pour réduire le risque.

Les dividendes sont-ils réinvestis automatiquement ?

Par défaut, la réponse est non. Cela dépend de la politique de l’investisseur. Certains investisseurs choisissent de réinvestir automatiquement leurs dividendes en achetant des actions supplémentaires de l’entreprise, tandis que d’autres préfèrent recevoir les dividendes en espèces.

Les actions à dividendes conviennent-elles à tous les investisseurs ?

Les actions à dividendes peuvent être adaptées à différents types d’investisseurs en fonction de leurs objectifs, de leur tolérance au risque et de leur horizon temporel. Cependant, il est essentiel de bien comprendre les caractéristiques de ce type d’investissement avant de décider s’il convient à votre profil d’investisseur.

Les actions à dividendes garantissent-elles un rendement positif ?

Bien que les actions à dividendes puissent offrir un revenu régulier, elles ne garantissent pas un rendement positif. Comme tout investissement en actions, leur valeur peut fluctuer en fonction des performances de l’entreprise et des conditions du marché.

Quels sont les avantages des actions à dividendes ?

Les actions à dividendes offrent plusieurs avantages. Tout d’abord, elles peuvent fournir un flux de revenus régulier aux investisseurs, ce qui peut être attrayant, en particulier pour les investisseurs recherchant un revenu passif. De plus, les actions à dividendes peuvent être considérées comme moins volatiles que certaines autres catégories d’actions, ce qui peut aider à stabiliser un portefeuille d’investissement.

Quel est votre email ?

Rendez-vous dans votre boite mail 🎁

Quel est votre email ?

Rendez-vous dans votre boite mail 🎁